Salah Ait Lhadj

Commémoration

du 2eme anniversaire  de la disparition de Salah Ait Lhadj

 

AVIS

 

 Le 27 juin 2014, le Comité du Village et la Famille SADAOUI, ont commémoré la disparition de Salah Ait L’hadj SADAOUI Salah, ancien moudjahid et ancien président de l’APC de Bouzguène.

 

 

 

Tous les jeunes se sont mobilisés pour réussir cet événement. Les anciens moudjahed de la Fédération de France ainsi que ceux de la région, ses anciens collègues de Bouzguène, les anciens maires, les autorités locales et de Wilaya étaient tous présents à cet événement. Lire la suite

 

Voir les photos

 

 https://plus.google.com/photos/109740402153569022653/albums/6030360085843863569

 

https://www.youtube.com/watch?v=YBDFhsdKWoc

 

 

 

Kabylie News et Bouzeguene News: Agence Free Presse de BMS - 2011 -
http://kabylienews.voila.net/sadaouiSalahHommage.html

 

Le Bouzeguene Post : News - Salah Ath El Hadj
http://lebouzeguenepost.com/news/news-0-1770.php

 

 

 

 

             Le 27 juin 2014, le Comité du Village et la Famille SADAOUI, ont commémoré la disparition de Salah Ait L’hadj (SADAOUI Salah), ancien moudjahid et ancien président de l’APC de Bouzguène.

            Un grand hommage lui a été rendu par la population du village, les autorités, les anciens compagnons de la Fédération de France, de la Kasma et de l’O.N.M de Bouzguène et de Tizi Ouzou.

Le programme des festivités

08h 30 : Rassemblement devant la maison du défunt.

09h 00 : Dépôts de gerbes de fleurs ( une sur la tombe du défunt et une second à la stèle des Chouhada du village) suivi d’une minute de silence.

9h 30 : Prise de parole :

  1. Le souhait de bienvenue par un membre du village
  2. Le P.A.P.C et le Chef de la Daira
  3. Un membre de l’ONM
  4. Un membre de la Fédération de France
  5. Compagnons du défunt à la Frontière Marocaine
  6. Un ex Président d’APC pour relater le parcours du défunt après l’indépendance.

11h 30 : Déjeuner pour tous les convives.

BIOGRAPHIE

SADAOUI Salah était né le 24 octobre 1928 au village Ait Said

Emigré en France dés son jeune âge, jusqu’au déclanchement de la guerre d’indépendance ;

Il rejoignait la Fédération de France en 1955, en qualité de Chef de Cellule jusqu’en 1958, il reçut  sa mutation à la frontière marocaine en qualité d’Adjudant , jusqu’à l’indépendance.

Après 1962 il exerça quelques professions libérales et lors des premières éléctions communales au suffrage universelles, tenues le 07 février 1967, il était élu Président de l’APC de la commune de Bouzguène, jusqu’en 1971 et réélu comme membre de l’APC jusqu’en 1975.

En 1975 il a été nommé membre permanant politique , affecté à la Kasma de Bouzguène , en même temps représentant du Parti FLN au sien de l’APC.

Il décède le 28 juin 2012.


 

Décès d’un ancien maire de Bouzguène.

      Né en 1928 au village Ait Saïd, Commune de Bouzguène.

       salah-prtrait-couleur1.jpgUn vibrant hommage lui a été rendu lors de son inhumation, dans le cimetière du village, par ses anciens compagnons de la Fédération de France, les anciens Moudjahidine ainsi que la population de la région.

        Il est décédé  récemment suite à une longue maladie, terrassé par une méchante affection, séquelle, certainement, des dures conditions de vie  passées au maquis.

       Issue d’une famille de révolutionnaires, il perdit durant la guerre de libération nationale, son frère  Ferhat, son neveu Mahmoud et deux de ses cousins, Lakhdar et Mohand Ouali,

       Très jeune, il émigra en France pour aider son père à entretenir leur très nombreuse famille. Là il entra en 1956, dans le mouvement national en militant au sein de la Fédération de France, comme Chef de cellule. Mais homme d’action, il ne pouvait rester longtemps inactif à  Paris, pendant que d’autres se battaient ailleurs.

        Il rejoignit la frontière  ouest de l’Algérie en 1958, et incorporé au sein de l’ALN comme Adjudant, en bravant tous les jours la terrible ligne Maurice   et y resta jusqu’à  l’indépendance. Il luttera, au coté des plusieurs jeunes du village.

        A sa démobilisation des rangs de l’ALN, en décembre 1962, il rejoignit le village et y resta jusqu’ en 1967, il se présenta aux élections communales et deviendra maire. A la fin de son premier mandat, il se représentera pour un deuxième, qu’il ne pouvait, malheureusement, remporter, quoique jouissant de beaucoup de considérations  et d’un bon capital de sympathie auprès de la population de la région. Les luttes et les alliances contre nature entre certains villages, pour imposer leurs candidats, les enjeux étant énormes. Déçu, il préféra se retirer de la course, malgré l’insistance des notables du village. Il continuera, tout de même, à militer  au  sein de la Kasma FLN comme responsable ou simple militant jusqu'à sa retraite.

    Que  dieu ait ton âme A dda Salah

       PS : La malédiction à frapper notre village, il y a eu 07 décès en l’espace d’un mois dont 02 proches parents de Dadda Salah (Ounissa Ait Ikhlef et Ounissa Taarabt).

Abdennour

salah-prtrait-combat1.jpg 

 

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.