Yennayer

La fête de Yennayer 2965, célébrée au village ait Said, le 09 et 10 janvier 2015, a dévoilé d’incroyables talents.

C’est vraiment une fête festive et   conviviale, elle a permis aux gens du village de se découvrir.

         Contrairement aux fêtes de mariages et autres ou  ils n y a, en général que les proches ou les invités de la famille qui assistent à la cérémonie, cette fois tous le monde est convié. D’ordinaire on invite en général tous les mâles, grands et petits mais pas toutes les femmes. Cela crée des frictions, des bouderies.  La mode, maintenant, est à la fête dans une grande salle des fêtes, même les résidents s’y engouffrent dans ce créneau. Cela a bouleversé les Us et Coutumes de la Kabylie. Dans ces  salles là, les femmes s’éclatent, elles se mettent sur leur trente trois, à qui se parerait de ses meilleurs bijoux et de ses plus belles toilettes, qui rivalisent avec celles de la mariée. Elles se goinfrent de gâteaux et de petits fours pendant que les hommes, comme des cons, attendent à l’extérieur, au froid ou en plein soleil, parfois ils n’ont même pas droit à un café. Dans les sales de fête les enfants sont interdits.

        Cette fête de Yennayer nous a réconciliés avec nous même. 

 

 Fatrima

 

Elle a permis de déceler des figures insoupçonnées, à l’image de Fatima Ait Ali Oumeziane, Fille de Dadda Bouzid, jeune journaliste, ou personne, au village, ne soupçonnait son activité, tout le monde était étonné de la découvrir. J’ai remarqué sa signature dans quelques articles de presse » La Dépêche de Kabylie », mais jamais je n’ai pensé qu’il s’agissait d’une fille du village. Elle s’était vraiment débrouillée lors de cette fête, elle avait conduit les journalistes de mains de maitre, Chapeau bas, sans cette cérémonie on n’aurait jamais eu l’occasion de se côtoyer.

 

 

  2015 01 10 11 42 54

 Plusieurs autres jeunes talents : en couture de robes kabyles. C’est Djamila Talekhdart, avec ses mains de fée, qui a eu la vedette. Presque toutes ces robes sont de sa collection. Plusieurs autres jeunes filles avaient participé, elles aussi, avec quelques créations.

 

Mais la plus incroyable était la fille de Djedjiga Ait Ougawa, mariée au village Houra, elle déclamait des poèmes, Wa Defir Wa, elle n’est âgée que de quatre ans et déjà on se l’arrache dans les festivals, elle a déjà représentée la wilaya de Tizi Ouzou à Tamanrasset.

 


Tous les plats traditionnels présentés sont confectionnés par les jeunes filles du village.  Chacune avait préparé son plat. C’est une cuisine qui peut rivaliser avec la gastronomie citadine et d’ailleurs. C’était délicieux, ils y avaient beaucoup de gens qui se sont régalés.

Dommage que ces plats on ne les trouve plus dans nos assiettes, la cuisine moderne a envahi nos maisons et bientôt on va perdre même le gout du couscous ...

 Fille houra

 

 Brahim 2

 

Plusieurs animateurs, à l’image de la jeune Faroudja, fille de Arezki Oubessai, future journaliste elle aussi. Et Brahim Ait Ali, grand poète qui sévit sur Face book, avec ses vers du terroir.

 

 

 Faroudja ait oubessai

 

           

Des organisateurs hors pairs comme Hocine Ait Hamouche et Lakhdar Ait Oubessai (Aferdas), un autre grand serviteur anonyme du village. Mouloud Ait Ali.

 Lakhdar3

  Hocine site

 Mouloud

 

 

 Karim ait ali

 

   

 Une troupe théâtrale prometteuse, dirigée par Karim Ait Ali, commence à s’initier à l’art des planches. Elle a réalisé une pièce avec les jeunes du village,  malheureusement la seule fille de la troupe est étrangère et parait il, cette fois la troupe serai accompagnée par quelques filles du village, ce qui promet d’être passionnant. 

 

              Il y en a encore beaucoup d’autres, comme les membres des deux Associations et du Comité du village, filles ou garçons, qui se sont démenés durant plusieurs semaines pour préparer cet événement, ils ne demandent qu’à faire leurs preuves et c’est réussi. Bravo les jeunes !

       

        Un autre bravo au groupe de femmes mené par Djedjiga Ait Ouachir, Saadia Ait Brahem et beaucoup d’autres, à qui revient, en réalité, l’initiative d’Imensi N nayer.

Djedjiga et ait brahem

 

      Elles s’étaient prises en charge déjà, depuis longtemps. Elles s’étaient organisées en achetant, avec leur propre argent, le nécessaire  pour les veillées mortuaires et les ustensiles de cuisine pour les fêtes. Lqarh D Lfarh.  Elles n’avaient ni attendu ni demandé la permission des hommes. On vous souhaite une bonne continuation et bon courage.

 

 

 Abdennour

 

 

Compte rendu

  Yennayer 2965 est fêté le vendredi et samedi 09 et 10 janvier 2015 

       Les vidéos

Enfin aprés une semaine de perte de temps, d'argent et de migraine, on a réssi à charger les photos et vidéos de Yennayer. Je vous souhaite bonne reception.

Celui qui veut les copies des phots originales n'a qu'à demander

 
Vidéo Radio Tizi Ouzou
Vidéo Présentation habits
Vidéo DJAIR TV
 
     Les documents de la cérémonie
 
StatistiquesStatistiques (43 Ko)
Pour conference kabylePour conference kabyle (41.5 Ko)
 
Les Photos

 Le dinerLe diner (946.16 Ko)

Les habitsLes habits (4 Mo)

Les femmesLes femmes (1.1 Mo)

Les objetsLes objets (3.12 Mo)

tUn peu de toutUn peu de tout (4.55 Mo)

Les odjets traditionnels

 Yennayer 2965 au village ait saidYennayer 2965 au village ait said (12.78 Mo)

 

 


 

L’Association Culturelle TIDDAS N Ath Said renait de ses cendres.

       Yennayer 2015 correspondant à l’année 2965 du calandrer berbère est célèbre en grande pompe au village Ait Said , l’association culturelle THIDDAS à ne pas confondre avec celle des années 90, a réussit son pari.

         Une Association toute jeune animée par de très jeunes du village, mais dynamiques et déterminés ,ils ont décidés de réussir coute que coute la manifestation , un programme très riche et varié est mise en place à la mesure et à la valeur même de la journée de YENNAYER rendant ainsi à YENNAYER la place qu’il mérite.

          Le village a vibré pendant deux journées entières, une mobilisation sans précédent, un retard d’une décennie de léthargie est presque rattrapé. La contribution des femmes notamment les jeunes filles et leur implication directe dans l’organisation, la gestion et l’enrichissement des festivités est d’une extrême importance, d’ailleurs 50% du programme des festivités est presque à la charge des femmes.

          La préparation du repas spécifique à la journée de Yennayer (sekssou d’ouvissar au poulet). Exposition des habits traditionnels robe kabyle suivie d’une intervention en directe de Madame Ameziane expliquant avec une nette précision les divers motifs des robes kabyles et les occasions auxquelles elles sont destinées, il est de même pour les repas traditionnels exposés dans la même salle, aux cotes des objets traditionnels, Des jeunes filles ont pris en charge la gestion du raillons, en expliquant aux invites le mode de préparation des repas et leurs composants,

       Quant à la place centrale du village elle est d’une organisation sans faille ou tout le mode a pu suivre le déroulement des activités, sans gêne. La conférence sur YENNAYER animée par Da Abdennour SADAOUI assisté par Ounissa SADAOUI , nous ont relaté avec détaill es origines de YENNAYER et sa signification , pour laisser ensuite la place à Mr Mounkar conférencier invité pour l’occasion. Les deux pièces théâtrales, l’une jouée par de jeunes talons du village, l’autre par une troupe d’iguerssafene étaient aussi une réussite totale.

      Mais l’événement le plus marquant est la célébration du centenaire de THADAHMANT, malgré son âge avancé est la perte fraiche de son fils Da Lhadj Lahcene  elle s’est déplacée avec courage jusqu'à la place entourée de ses trois enfants Da Cherif, Na Khoukha et Na Zouina, par une brève intervention de Da Abdennour, un vibrant hommage lui a été rendue grâce notamment aux soins qu’elle prodiguait  jadis aux petits enfants ( à l'époque elle était la vétérinaire et la sage femme du village). Un cadeaux de reconnaissance lui a été remis.

      L’association nous a promit d’autres surprises dans d’autres occasions.

Amar Oumessaoud


       

 Yennayer 2965 au village ait saidYennayer 2965 au village ait said (12.78 Mo)

 

9 votes. Moyenne 3.56 sur 5.